jeudi 19 juin 2008

Avoir un animal de compagnie

J'ai un chat, il a presque 8 ans maintenant mais restera toujours mon bébé :p

Je sais qu'avoir un animal de compagnie n'est pas vraiment frugal en soit (cela entraine de nombreuses dépenses, de nourriture, de vétérinaire etc.) mais j'ai grandi avec des chiens et chats et j'avoue qu'il me serait très difficile de vivre sans.

J'ai découvert en janvier que mon chat avait un fibrosarcome, une tumeur maligne (cancéreuse). Le vétérinaire l'a enlevé il y a quelques mois mais la tumeur commence à repousser, et elle repoussera à chaque fois (95% de risque). Elle va évoluer et mon chat ne pourra plus se nourrir et se déplacer... ce qui lui sera sans doute fatal.

Je réfléchis à faire enlever ou pas cette tumeur, une seconde fois, histoire de lui donner quelques mois de vie en plus, mais cela le ferait souffrir encore une fois (c'est une chirurgie), lui qui a une peur panique du vétérinaire. C'est une décision très difficile à prendre. Est-ce que je le laisse vivre avec jusqu'au bout en essayant de lui faire passer des bons moments, ou est-ce que je retente une chirurgie (à 500$) ?

Je pense que la première option serait la plus raisonnable... mais c'est dur.

1 Comment:

alajen said...

J'ai déjà eu une expérience similaire avec notre première chatte. Elle a eu une tumeure très maligne - on a pensé au début qu'elle sortait une boule de poils, mais après un couple de jours, elle toussait constamment et a arrêté de manger. On l'a amené au vétérinaire, qui nous a donné du medicament pour sortir la boule de poil, et on lui forçait de manger avec une syringue orale.

Finalement, une visite de suivi, on découvre la bosse en dessous de sa mâchoire. Des rayons-X, rendez-vous chez un spécialiste, d'autres vétérinaires, un séjour avec un tube inséré pour lui donner des vitamines et de l'eau.

Après 4 semaines depuis les premiers symptômes sont apparus, on a eu la diagnostique que le cancère a répandu partout dans son corps, surtout ses poumons. Après avoir tout essayé, on a pris la décision de l'euthanasie plûtôt que de la faire souffrir plus.

Vous avez mes sympathies pour une décision difficile que vous avez à prendre.

Clicky Web Analytics